La Muséologie des sciences et ses publics: Regards croisés sur la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle par Jacqueline Eidelman

La Muséologie des sciences et ses publics: Regards croisés sur la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle

Titre de livre: La Muséologie des sciences et ses publics: Regards croisés sur la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle

Éditeur: Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

Auteur: Jacqueline Eidelman


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Jacqueline Eidelman avec La Muséologie des sciences et ses publics: Regards croisés sur la Grande Galerie de l'Évolution du Muséum national d'Histoire naturelle

La création de la grande galerie de l'évolution du Muséum national d'histoire naturelle prend place dans le contexte d'effervescence muséale de ce tournant du siècle. Elle fait sienne quelques constats : la diversification des types de musées marque une nouvelle étape de l'histoire culturelle de notre société ; la fonction de conservation des oeuvres et des objets, s'harmonise mieux que par le passé avec celles d'éducation et de communication ; les publics sont hétérogènes en termes d'origines, de savoirs, de savoir-faire, d'attentes ; la fréquentation accrue des expositions contribue au renforcement des liens sociaux. Musées et publics ont changé et, avec eux, la culture et les conditions de sa réception. Et les musées scientifiques ? Longtemps, ils ont été des images fidèles de l'organisation de la recherche, de sa production, de sa diffusion. Depuis peu, la muséologie s'y affirme comme une profession à part entière. Situation nouvelle, décision originale : des sociologues, des psychologues, des linguistes, des didacticiens, sont invités par les concepteurs de la Grande Galerie de l'évolution à concevoir un programme d'évaluation. Le présent ouvrage expose en détail cette démarche inédite. D'abord, est explicité le parti pris d'une muséologie d'objets et d'idées, où les visiteurs sont au centre du dispositif de médiation. Puis, sont analysés les rapports qui s'engagent entre les publics et l'offre muséale. Enfin, sont formalisés les systèmes d'interactions et de partenariats entre différentes catégories d'acteurs. Le monde du musée se conçoit désormais comme une chaîne de coopération, un espace de négociation de rôles et de compétences variés.